Catégories

Chevillères 

Découvrez les chevillères soigneusement sélectionnées par nos orthopédistes auprès des meilleurs laboratoires du marché. Utilisez les filtres à gauche pour affiner votre recherche (chevillère de sport, ligamentaire, attelle de cheville…). Voir en bas de page pour plus de conseils de nos orthopédistes sur comment choisir une chevillère. 

Notre sélection de chevillères

Sous-catégories

  • Chevillères ligamentaires

    Dans le cas d’une entorse bénigne à moyenne (étirement ou déchirure partielle du ligament) ou en relais après immobilisation et en phase de réadaptation sportive, le port d’une chevillère est nécessaire. Une chevillère ligamentaire avec bande de strapping est recommandée, comme la Ligapress Strap. Voire avec des renforts métalliques pour les sports à risque (basket, handball..), comme la Malleo Dynastab.

    Notre sélection de chevillères ligamentaires

  • Attelles de cheville

    Dans le cas d’une entorse moyenne à grave (déchirure ou rupture du ligament), le port d’une attelle de cheville est nécessaire pour une immobilisation totale ou relative comme l’attelle tala-tarsienne A2T. Une orthèse stabilisatrice ou chevillère rigide sert également en phase de reprise de sports à risque (basket, football…), comme la Malléo Dynastab

    Notre sélection d'attelles de cheville

  • Chevillères de sport...

    Dans le cas d’une instabilité chronique (séquelles traumatiques) ou en prévention active lors d’une reprise d’activité sportive après entorse, le port d’une chevillère vient renforcer l’articulation encore fragile. Une chevillère de maintien élastique avec compression de classe 3 est recommandée, comme la Talo Stab ou la Talo Protect, par rapport à une chevillère de sport à fonction purement proprioceptive (prévention des blessures). 

    Notre sélection de chevillères de maintien

28 produits

Comment choisir une chevillère ?

Une chevillère différente selon le stade de l’entorse

Une petite foulure à la cheville ne nécessite pas le traitement d’une entorse grave avec des ligaments arrachés. Dans le premier cas, une simple chevillère élastique à effet proprioceptif aurait suffit à augmenter la vigilance du sportif avant de se tordre la cheville. Dans le deuxième cas, une période d’immobilisation sera indispensable, avec une attelle de cheville ou une botte de marche, afin de donner à l’articulation la période de repos nécessaire à la cicatrisation.

Premier critère avant l’application d’une chevillère : le stade de gravité de l’entorse. Ainsi selon que l’entorse soit bénigne (étirement des ligaments), moyenne (élongation des ligaments) ou grave (arrachement des ligaments), la chevillère préconisée sera différente.

Deuxième critère important avant l’application d’une chevillère : le niveau d’intensité de l’activité pratiquée. Un grand sportif sollicite beaucoup plus ces appuis qu’une personne sédentaire, et donc aura besoin d’un niveau de protection plus important. De même les sports de pivots (basketball, football, handball, volleyball, tennis…), plus exigeants pour les ligaments, demanderont une chevillère avec un maintien plus sécurisant que les sports linéaires (course à pieds, cyclisme, trail…).

guide pathologique entorse de la cheville Thausne

Chevillère proprioceptive : prévention pour le sport

La chevillère proprioceptive, aussi appelée chevillère de sport ou de maintien, est à utiliser en phase de reprise sportive après entorse légère ou moyenne, et en prévention dans les sports à risques, notamment en cas d’instabilité chronique (séquelles d’entorses).

Une chevillère proprioceptive est une chevillère élastique qui comprime l’articulation pour augmenter la proprioception (perception du corps dans l’espace). En effet grâce au tissu de compression, la chevillère élastique stimule le couple nerfs-muscles et augmente la vigilance musculaire autour de l’articulation. C’est pourquoi ce type de chevillère est fait pour prévenir le risque de blessure, et non pour traiter une entorse.

Attention pour permettre un réel effet proprioceptif, il est important d’opter pour une chevillère avec une compression de classe 2 (pression contrôlée entre 15 et 20 mmHg) ou de classe 3 (entre 20 et 36 mmHg). Généralement seules les chevillères certifiées “dispositif médical” offrent ce niveau de compression garanti.

La chevillère Malleoaction de Thuasne ou la Talo Stab de Cizeta conviendront en prévention de récidive pour les personnes avec une fragilité à la cheville. Effet proprioceptif garanti avec compression de classe 3.

Pour la reprise d’activité après une entorse (légère ou moyenne), nous vous conseillons d’opter pour une chevillère avec inserts malléolaires, comme la Malleotrain de Bauerfeind très prisée des sportifs, avec ses pelotes viscoélastiques qui augmentent la stabilisation et favorisent la diminution de l'oedème.

Chevillère ligamentaire : reprise d’activité

Après une période d’immobilisation, la reprise d’activité doit s’accompagner du port d’une chevillère ligamentaire pour continuer à protéger la cheville encore fragilisée.

Chevillère ligamentaire souple

Dans le cas d’une entorse moyenne et/ou pour la reprise d’activité à faible risque (sports linéaires), une chevillère ligamentaire souple suffit à maintenir l’articulation sans trop contraindre la liberté de mouvements.

Les chevillères avec bande de strapping additionnel sont particulièrement adaptées à la réadaptation sportive, comme la chevillère Ligastrap Malleo de Thuasne ou la Talo Strap de Cizeta. La chevillère Malleotrain S de Bauerfeind jouera le même rôle, le confort d’une chevillère haut de gamme en plus.

Chevillère ligamentaire semi-rigide

Dans le cas d’une entorse grave et/ou pour la reprise d’activité à risque (sports de pivots), une chevillère ligamentaire rigide sera recommandée pour renforcer l’articulation en ajoutant une contrainte supplémentaire notamment pour restreindre les mouvements de torsions.

L’orthèse stabilisatrice à lacets de Gibaud apporte cette sécurité supplémentaire grâce à sa coque semi-rigide en plastique. Avec un maintien supérieur grâce à des renforts latéraux amovibles en métal ainsi que deux sangles de strapping, la Malleo Dynastab Boa de Thuasne protège la cheville et permet d’engager une réadaptation sportive en toute sécurité, notamment pour les sports d’appuis (basketball, football...).

Attelle de cheville : immobilisation après traumatisme

Après une entorse, il faut impérativement passer par une période d’immobilisation (durée à définir par le médecin selon examen clinique et/ou radiologique).  

Plutôt que de plâtrer, les prescripteurs équipent les patients d'une attelle de cheville qui joue le même rôle d’immobilisation, mais plus facile à supporter sur la durée (possibilité de retirer l’attelle pour se laver…). Pour une entorse grave, l’immobilisation de la cheville avec une attelle rigide ou botte de marche sera nécessaire.

Pour les entorses moyennes, une attelle stabilisatrice d’immobilisation modérée peut favoriser à la fois la cicatrisation et la rééducation précoce. C’est le cas de l’orthèse stabilisatrice Talo-Tarsienne A2T de Cizeta, qui immobilise l’articulation tout en libérant la dorsiflexion pour une réadaptation progressive pendant la phase d’immobilisation et limiter les risques d’enraidissement.