Bas de contention classe 3

Indications : thromboses veineuses (phlébites), oedèmes, lymphoedèmes. Livraison gratuite en France.
5 Résultats
Par ordre décroissant
Afficher en Grille Liste

5 articles

par page
5 Résultats
Par ordre décroissant
Afficher en Grille Liste

5 articles

par page

Bas de contention classe 3 : conseils de nos orthopédistes-orthésistes

 

Les bas de contention classe 3 (norme française, AFNOR) opèrent une compression forte comprise entre 20 et 36 mmHg (millimètre de mercure, 1,33 mmHG = 1 hPa) qui répond au traitement des affections veineuses sévères, du stade C2 au stade C5 de la classification CEAP (clinique-étiologique-anatomique-physiopathologique). La classe 3 est recommandée par la Haute Autorité de Santé en cas d'insuffisance veineuse chronique importante et de graves troubles de la circulation sanguine : varices de plus de 3 millimètre de diamètre, thrombose veineuse superficielle ou profonde du membre inférieur, oedème veineux, ulcère fermé ou ouvert, troubles trophiques, après sclérothérapie et chirurgies des veines. Il est indispensable de consulter un médecin avant de décider de porter des bas de contention classe 3.

Vous trouverez ici les bas de contention de classe 3 commercialisés chez les plus grands laboratoires spécialisés : SIgvaris, Radiante, Juzo, Mediven, Varisan. Nous vous recommandons d'opter pour des bas opaques ou semi-opaques pour garantir une bonne résistance et solidité à l'enfilage, car la compression de classe 3 est plus difficile à enfiler, comme le bas de contention Soie de Varisan ou l'Elégance de Mediven. Les bas Expert de Sigvaris ont une compression élevée garantie entre 30 et 36 mmHg (contre un intervalle de 20-36 mmHg normalement pour la classe 3) pour traiter notamment les stades avancés de la pathologie veineuse.