Catégories

Chaussettes Contention Femme 

Découvrez les chaussettes de contention soigneusement sélectionnées par nos orthopédistes et phlébologues auprès des meilleurs laboratoires du marché. Utilisez les filtres à gauche pour affiner votre recherche (classe, marques, opacité…). Voir plus de conseils.

Notre sélection de chaussettes de contention

Sous-catégories

  • Classe 1

    Impatiences, jambes lourdes, stations debout prolongées

    Les chaussettes de contention classe 1 agissent en produisant une compression légère idéale pour prévenir des risques de troubles veineux, comme les personnes qui restent longtemps debout ou qui effectuent un long voyage en avion. Le catalogue mes-jambes vous propose des chaussettes de contention classe 1 des marques Sigvaris, Radiante, Juzo, Innothera et Varisan dans des gammes fines, transparentes, opaques et pour toutes les saisons afin de se dissimuler parfaitement sous une robe longue ou sous un pantalon. Succombez pour la transparence de la chaussette Voile Invisible ou bien le confort de Varisma Comfort.

  • Classe 2

    Varices, grossesse, vol long courrier, suite chirurgie

    Les chaussettes de contention ou mi-bas de compression classe 2 constituent le dispositif de traitement de référence contre les troubles veineux (insuffisance veineuse modérée, varices naissantes, varices de grossesse, oedèmes variqueux, en prévention d'un long voyage en avion ou après une opération des veines). Le catalogue mes-jambes vous offre un large choix de chaussettes de contention classe 2 chez tous les laboratoires spécialisés. Optez pour l'élégance et le confort extrême avec la chaussette Diaphane. Succombez à la finesse et à la discrétion de la chaussette Divin Eclat ou la chaussette Venoflex Incognito. Adoptez la praticité, la résistance et le petit prix des chaussettes Ethéré

  • Classe 3

    Varices importantes, troubles veineux sévères

    Les chaussettes de contention classe 3 agissent en produisant une compression forte prescrite pour traiter les troubles veineux sévères et pour limiter l'évolution de thromboses veineuses (phlébites, oedèmes, lymphodèmes...). Les chaussettes de contention MicroVoile classe 3 ou Diaphane classe 3 conviennent parfaitement aux patients sujets à ce type de prescription et en recherche de produit tout aussi élégant et confortable que performant. Vous découvrirez le maintien incroyable de la chaussette Fast Coton ou la douceur du modèle VARISAN Soie.

par page
71 produits
71 produits

Comment choisir ses chaussettes de contention ?

Dans la pratique comme dans le langage courant on emploie le terme de “chaussette de contention” alors qu’il faudrait parler ici de “chaussettes de compression”.

En théorie il faudrait employer la terminologie “chaussettes de compression”, car il s’agit bien de compression veineuse exercée par le tissu élastique des chaussettes, et non de contention comme comme dans les bandes de contention utilisées à l’époque (la contention “contient” l’extension d’un membre, alors que la compression “comprime”).

Les chaussettes de contention sont des dispositifs médicaux qui exercent une pression sur le système veineux afin de faciliter la remontée du sang des pieds vers le coeur. Bien que le mécanisme de compression soit le même, nous présentons sur cette page uniquement de chaussettes de compression médicale, et non des chaussettes de compression pour le sport (manchons ou boosters de compression). Tous les produits présentés dans cette rubrique sont sur la Liste des Produits et Prestations Remboursables. 

Quelle classe de compression pour des chaussettes de contention ?

Indications classe 2

Il existe différentes classes de compression, allant de la classe 1 à 4. Seules les classe 1, classe 2 et 3 sont proposées sur le site Mes-jambes.com. La classe 2 est la plus prescrite en France, correspondant à à une pression exercée entre 15 et 20 mmhg (millimètres de mercure), pression certifiée et contrôlée par les autorités de santé en charge du contrôle des dispositifs médicaux. La classe 2 répond ainsi à un usage de prévention (jambes lourdes, voyage en avion ou en voiture de plus de 4 heures) ainsi qu’au traitement de l’insuffisance veineuse modérée (varices, grossesse, oedèmes, en post opératoire).

La classe 1 exerce une compression légère (entre 10 et 15 mmhg) qui répond à des petits troubles de circulation sanguine (troubles veineux très bénins et passagers comme des fourmillements, impatiences..) et à une prévention de la maladie veineuse (activité avec station debout ou assise prolongée). 

La classe 3 exerce la pression la plus forte (entre 20 et 35 mmhg) qui répond à des symptomes réels et sérieux de risque de trhombose veineuse profonde (phlébite). 

Quelle différence entre des chaussettes de contention et des bas ?

Chaussettes de contention

Les chaussettes de contention, aussi appelées “mi-bas de contention” ou encore “bas jarret”, s’arrêtent en dessous du genou (2cm sous le pli du genou).

Les bas de contention, aussi appelés “bas autofixant” (bas AF) ou encore bas cuisse, montent plus haut sur la jambes et vont jusqu’en haut de la cuisse (juste en dessous du pli fessier). Et enfin il existe aussi des collants de contention, qui montent jusqu'à la taille, notamment pour fournir un dispositif de compression qui recouvre toute la jambe sans devoir proter des bas (pour des raisons esthétiques ou de confort pour celle qui ressente une gêne au niveau de la bande autofixante en silicone). 

Pour l’Assurance Maladie, vous avez le droit d’opter pour des bas ou pour des chaussettes de contention si vous avez une ordonnance pour des bas de contention, sauf si votre médecin vous a prescrit des bas de contention de manière non substituable pour des raisons de santé (varices ou phlébite dans la partie haute de la jambe).

D’une part pour des raisons pratiques et esthétiques, il est plus facile pour une femme de porter de chaussettes si vous êtes souvent en pantalon. D’autre part pour des raisons de confort, les chaussettes sont plus facile à supporter par la plupart des patient(e)s. En effet les bas peuvent causer des gênes et irritations au niveau de la bande autofixante.

Par contre si vous avez une ordonnance pour des chaussettes de contention ou des mi-bas de contention, l’Assurance Maladie ne prendra pas en charge l’achat de bas de contention car leur tarif de remboursement est plus élevé (base de remboursement 22.40€ pour des chaussettes, 29.78€ pour des bas).

Comment prendre ses mesures pour des chaussettes de contention ?

Prise de mesures chaussettes de contention

Pour garantir une bonne compression sur la jambe et donc un bon effet thérapeutique du dispositif, il convient de choisir des chaussettes de contention à la bonne taille, adaptée à la morphologie du porteur.

Trois points de mesures sont importants :

Tour de cheville (au plus fin)

Tour de mollet (au plus fort)

Hauteur de demi jambe du sol au dessous du genou (2cm sous le pli du genou)

Ensuite, il suffit de vous référer sur le tableau en bas de page sur chaque produit présenté sur le site.

Tableau taille chaussettes de contention

Exemple, si vous votre tour de cheville est de 22 cm, votre tour de mollet 38 cm et votre hauteur de demi jambe de 39 cm il vous faudra prendre la taille Taille 2 en hauteur Court pour ce modèle ci-dessus. Attention chaque fabricant à son propre tableau taillage. Référez vous bien au tableau de taillage du modèle de chaussette choisi. Ainsi une taille 2 chez Varisan diffère d’une taille 2 chez Venoflex.

Poistionnement chaussettes de contention

Cas particuliers :

J’ai une jambe plus forte que l’autre

Il vous convient de prendre la taille pour la jambe la plus forte ; si la différence dépasse 1 cm sur la cheville ou 3 cm sur le mollet, nous vous conseillons de prendre une paire dans la taille d’une jambe et une autre paire dans la taille de l’autre jambe (et vous porté une chaussette de chaque taille sur vos jambes).

Je suis entre 2 tailles

Pensez à reprendre vos mesures de préférence le matin (avant tout gonflement pendant la journée) ; la mesure du tour de cheville est la plus importante car c’est au niveau de la cheville que s’opère l’essentiel de la compression qui est à la base du retour veineux dans la jambe ; préférer ainsi la taille inférieur si vous avez l’habitude de porter des chaussettes de compression, et préférer la taille inférieur si c’est la première fois que vous en porter

Aucune taille ne correspond à mes mesures

Certains modèles proposent un tableau de taillage élargi qui couvre de très nombreuses morphologies, même les plus atypiques.

C’est le cas notamment des chaussettes Diaphane de Sigvaris et des chaussettes Ethéré de Varisan.

Chaussettes de contention opaques ou transparentes ?

Critères de choix chaussettes de contention

Différents degrés de transparence et de composition des matières

Il existe différents styles de chaussettes de contention, classés notamment par gamme en fonction de leur transparence.

Les chaussettes transparentes sont plus fines, plus discrètes mais aussi plus fragiles. Le polyamide et l’élasthanne permet d’assurer la transparence de la maille mais lui fait perdre un peu de sa souplesse, et donc un peu de son confort. Il faut les manipuler avec précaution notamment à l’enfilage, comme lorsqu’on les retire. Il convient également de faire attention à bien tailler ses ongles.

Les chaussettes opaques sont naturellement plus épaisses, plus confortables et plus résistantes. La microfibre permet notamment d’ajouter de la douceur et de la souplesse à la maille. Elles sont aussi plus faciles à enfiler. Les fabricants peuvent plus facilement y ajouter des matières naturelles, comme le coton notamment pour les peaux sensibles (eczéma), la soie, la laine pour l’hiver ou encore le lin pour l’été.

Des modèles différents selon le style de vie

Il convient de donc de porter les chaussettes selon ses envies et son mode de vie, avec comme critères de choix l’aspect esthétique, la saisonnalité et aussi la praticité.

Si vous portez des baskets, nous vous conseillons de porter des chaussettes plutôt épaisses qui ne glissent pas dans la chaussure, comme par exemple les chaussettes Bambou de Sigvaris, les Fast Coton de Thuasne ou les chaussettes Soie de Varisan

Si vous portez des chaussures de ville ou des talons, nous vous conseillons au contraire des chaussettes de contention fines et légères, comme les chaussettes Divin Eclat de Sigvaris, les chaussettes Incognito de Thuasne ou les chaussettes Diva de Varisan.

Des modèles différents selon les saisons

De la même manière que la femme aime varier sa garde robe au fil des saisons, il exsite des modèles de chaussettes de contention adaptés au changement de climat et au style vestimentaire. Les femmes metteront plus facilement des chaussettes opaques en automne et hiver, avec des couleurs sombre comme le noir ou le marine. Au contraire les femmes préferont les produits plus transparents, légers et fins à porter pendant le printemps ou l'été, dans des coloris clairs et discrets comme des teintes de beige proche de la couleur de peau. Certaines femmes vont même sans problème s'approvisionner dans des modèles hommes, une chaussettes étant un produit facilement unisexe !

Egalement pour l’été, sachez qu’il existe des chaussettes de contention pieds ouverts, c’est à dire sans point au niveau du pied. Ces dispositifs sont pratiques pour porter ses chaussettes de contention avec des chaussures ouvertes, mais aussi pour certaines personnes atteintes de douleurs plantaires comme un hallux valgus, un ongle incarné ou une mycose.