S’il est plus facile de porter ses bas de contention en hiver qu’en été, il n’en est pas moins important de rappeler les bonnes pratiques et indications pour un traitement optimal de ses jambes pendant la saison hivernale. En effet, alors que le port régulier de bas de compression ne serait que de 9% en été, l’observance peine à dépasser les 50% le reste de l’année. C’est pour contrer cette réalité que nous visons sensibiliser les personnes concernées par l’insuffisance veineuse, en exposant les pièges, les idées reçues, les petites astuces pour prendre soin de ses jambes en hiver ainsi que les innovations des fabricants pour faciliter le port de leurs produits avec des gammes toujours plus techniques et parfaitement adaptées à la saison hivernale.

 

Les facteurs aggravants la maladie veineuse à éviter en hiver

Evitez de surchauffer vos jambes

Alors que la sensation de chaleur au niveau des jambes est un symptôme fréquent de la maladie veineuse chronique, à cause de l’hyperpression dans les veines qui augmente la température de le peau, le phénomène inverse se vérifie : la chaleur aggrave les troubles veineux. En effet, le chaud tend à dilater les veines et freine la circulation du sang dans les jambes. C’est d’ailleurs pour cela que le port de bas de compression est indispensable en été, contrairement aux idées reçues. Ceci-dit, avec l’arrivée des températures plus fraiches en hiver, il est tentant d’emmitoufler ses jambes sous de gros pantalons isolants, de prendre des bains bouillants ou de s’agglutiner auprès du feu ou d’un radiateur. Attention à ne pas surexposer vos jambes à toute source de chaleur, cela ne ferait que détériorer la paroi veineuse !

Optez pour des matières naturelles et nobles

Par ailleurs, les changements de températures et l’air sec assèchent la peau, particulièrement au niveau des jambes qui sont naturellement plus exposées au froid que le haut de corps, plus couvert. A moins de passer l’hiver en hémisphère sud, vos jambes sont bien souvent recouvertes de vêtements plus longs, plus denses et sur plusieurs couches avec des collants, bas ou chaussettes aux mailles plus chaudes et plus résistantes. Celles-ci peuvent occasionner plus de frottements, et donc autant de points de friction sur votre peau qui d’une part peuvent rendre la peau rêche et d’autre part ne laisseront pas vos jambes respirer l’air extérieur, source de fraicheur naturelle pour l’épiderme.

Ne pas multiplier les couches de vêtement

Enfin, en recouvrant vos jambes sous plusieurs couches, comme mettre des collants sous un pantalon ou une jupe crayon, vous pouvez comprimez vos membres inférieurs et créez ainsi des points de blocage dans la circulation du sang et donc le retour veineux. Il est toujours préférable de porter des vêtements aux propriétés isolantes plutôt que d’empiler les épaisseurs qui in fine immobilisent les membres sans forcément tenir plus chaud.

 

Quels sont les bas de contention adaptés pour l’hiver ?

1. Porter des bas aux mailles épaisses mais souples et douces pour la peau

Les chaussettes, bas et collants opaques sont plus denses, plus résistants et bien souvent plus chauds. L’épaisseur du tissu permet de dissimuler les petites imperfections de la peau au niveau des jambes, plus sèches en hiver et plus sujettes à l’effet « peau de crocodile ». Tous les laboratoires spécialisés dans la fabrication de bas de compression possèdent au moins une gamme opaque parfaite pour l’hiver, parmi lesquelles nous pouvons citer pour la femme : le collant de contention Sigvaris Styles Opaque (Opalis), à la maille onctueuse et ultra confort, désormais disponible également en marine ; le bas de contention Venoflex Kokoon de chez Thuasne, idéale pour vos weekends cocooning au coin du feu ; les chaussettes Varisma Zen de chez Innothera à la maille ultra douce et thermorégulatrice ; ou encore le bas Mask de chez Mediven avec ses fibres thermiques isolantes, thermorégulatrices et hypo allergéniques pour le plus grand respect des peaux sensibles.

Collant de contention Opaque SigvarisBas de contention Venoflex Kokoon Thuasne

Pour l’homme, nous pouvons vous conseiller la chaussette Active de chez Mediven, robuste et idéale pour les activités de plein air, tout en offrant une très grande douceur ; la Chaussette Homme de chez Gibaud avec ses fibres techniques composées de Tencel, de coton et de polyester qui gardent les pieds au chaud, au sec et qui choient parfaitement la peau ; ou encore la chaussette Passo de chez Varisan qui allie soie et coton pour un confort extrême dans un produit robuste et idéal à porter quelque soit la saison.

 

2. Porter des fibres thermorégulatrices et ultra confort comme la laine mérinos

Mouton Merinos

Parce qu’elle offre un très fort pouvoir thermique en plus d’une forte résistance, la laine a depuis longtemps équipé nos vêtements et compose déjà certaines gammes de bas de compression. Les fabricants innovent pour offrir toujours plus de confort avec des fibres de plus en plus performantes, qualitatives et esthétiques. La laine Mérinos est l'une des plus raffinées des laines de mouton et est d’une qualité incomparable. Extrêmement douce, cette laine a particularité de ne pas gratter ni piquer la peau, ce qui dotent les chaussants tricotés de cette laine d’une délicatesse inégalable apportant bien-être et légèreté même aux peaux les plus sensibles. Trois fois plus fine que la laine traditionnelle et parfois même plus fine que le diamètre d’un cheveu humain, son fil n’en est pas moins résistant ni élastique.

 

Laine MerinosElevés en Tasmanie, les moutons Mérinos pâturent dans les hauts plateaux de cette île paradisiaque dont les montagnes restent couvertes de neige les trois quarts de l’année, île également connue pour avoir l’air le moins pollué au monde. C’est de cet environnement très riche et authentique aux conditions incroyables que cette laine somptueuse tire ses propriétés, particulièrement isolante et thermorégulatrice pour faire fasse aux changements de températures des plus fraîches au plus supportables sans désagrément, aux caractéristiques antibactérienne et anti-odeur naturelles grâce aux molécules de protéines de cette laine nourrie à l’herbe abondante et bien grasse, et enfin sa grande résistance et solidité issue d’une pousse régulière de la laine sur ces moutons élevés depuis des années de manière très noble et durable par les bergers Tasmaniens.

 

Le laboratoire Sigvaris est l’un des premiers à faire l’usage de cette laine merveilleuse, en lançant le collant de contention Sigvaris Kylmä pour garder les jambes des femmes au chaud cet hiver avec un produit ultra confort, doux et fin. Disponible uniquement en noir, le collant Kylmä fait preuve d’un minimalisme très élégant et facile à porter en priorisant le confort sans négliger l’esthétique grâce à ses motifs subtils. Ce collant est également équipé d’une culotte souple pour faciliter son enfilage.

Au même moment, c’est le laboratoire Thuasne qui lance une déclinaison de sa très appréciée chaussette Fast en intégrant la laine Mérinos : chaussette de contention Venoflex Fast Laine. Exceptionnellement facile à enfiler comme tous les produits de sa ligne FAST (Facilité Aisance Simplicité Tolérance), la chaussette Fast Laine est parfaitement adaptée pour la saison, associant intelligemment le savoir-faire Thuasne en matière de confort et de soin à la noblesse de la laine Mérinos, qui en font une chaussette de contention idéale à porter tout l’hiver, même au ski ! Ce modèle existe pour femme et pour homme, et se décline en classe 2 et 3.

 Enfin, au-delà du port de bas de compression adaptés, n’hésitez à consulter nos petites astuces et conseils pour prendre soin de vos jambes en hiver.