Archives

Toutes les nouveautés

Toutes les nouveautés

Toutes les nouveautés

En savoir plus

#mesjambesenvoyage 3 : fly Varisan, by @maudinettte


MesJambes x Maudinettte

Troisième post de la série #mesjambesenvoyage, nous avons eu le plaisir d’accueillir les feedbacks de la bloggeuse @maudinettte qui s’est mise particulièrement doux dans son vol retour d’Alicante : A380 opéré par Emirates, business class, Macbook sur les genoux et chaussettes de compression aux pieds ! Voilà de quoi donner des ailes à notre grande cause nationale de saison : la promotion des chaussettes de voyage dans tous les aéroports les plus chics du moment.

Avec tout ce confort, il ne manquait plus que la coupe de champagne sur la photo me direz-vous !? Et bien surtout pas ! La consommation d’alcool favorise la dilatation des artères et des veines, et va donc à l’encontre d’une bonne circulation du sang. 

{literal} {/literal}

A priori, lorsque l’on voyage en classe affaire les jambes sont moins confinées qu’en classe éco et donc le risque de stagnation du sang dans les jambes est moins élevé. En effet le fait de pouvoir étendre ses jambes, bouger, s’étirer… tout cela participe aux conditions d’un retour veineux moins soumis à l’épreuve de contorsion des jambes que peuvent faire endurer les sièges étriqués de la classe économique. C’est d’ailleurs ce pourquoi les cas de phlébite de voyageur long-courrier ont fait apparaitre le terme de « syndrome de la classe économique ».

Cependant, l’immobilisation assise prolongée pendant plusieurs heures ainsi que la configuration étriquée des sièges de la classe éco ne sont pas les seuls risques de perturbation du retour veineux pendant le vol. Deux autres facteurs augmentent fortement le risque de stase veineuse.

D’une part la stagnation du sang dans les veines est favorisé par la déshydratation du corps, notamment à cause de l’air conditionnée et du taux d’humidité relativement faible dans l’avion. D’où la recommandation d’éviter de boire de l’alcool.

D’autre part, le corps évolue dans un environnement où l’oxygène est plus rare que la normale dans l’air, du fait de l’altitude et du manque de renouvellement, et donc un taux d’oxygène plus faible aussi dans les apports pour l’organisme. Comme lors d’un entrainement en haute montagne, le corps s’adapte et répond au manque d’oxygène disponible dans les poumons par l’augmentation du nombre de globules rouges dans le sang pour transporter l’oxygène. Ce qui entraine par ailleurs une plus forte propension à la coagulation et à la formation de caillot. Rassurez-vous, ce phénomène est régulé dans les avions grâce au système de pressurisation des cabines.

Pour redescendre les pieds sur terre, revenons à un dispositif plus simple et moins onéreux que la classe à affaire, et qui protège tout aussi bien, voire plus, du risque de jambes lourdes en avion et d’un mauvais retour veineux : les chaussettes de compression (ou contention), voyons !

Sur la photo de Maudinettte, il s’agit des chaussettes Ethéré de Varisan. Des mi-bas élégants grâce à la semi transparence du tissu, résistants, très abordables et tout aussi confortables grâce à leur composition en polyamide microfibre qui allie souplesse et douceur ! Un dispositif médical en forme de petites chaussettes ultra légères (80 grammes), déclinées en tout plein de couleurs pour le bonheur de votre dressing (11 coloris disponibles), en vente libre ou sur prescription médicale (avec prise en charge Sécu) sur internet, à glisser sans modération dans votre tiroir à chaussettes, dans votre sac de voyage en cabine et dans votre trousse à pharmacie.

Un grand merci à Maud qui nous aide à installer le reflexe des chaussettes de contention en avion, jusqu’en classe affaire d’une compagnie aérienne dont la réputation du bien-être à bord n’est plus à faire. Pour continuer le voyage, nous vous invitons à suivre les aventures de Maud, ses coups de cœurs, ses astuces de jeune maman, ses bonnes adresses et sa joie de vivre sur son blog ou sur son compte Instagram : @maudinette

Partager

Laisser un commentaire

* Nom :
* E-mail :(Ne sera pas publié)
   Site :(Url avec http://)
* Commentaire :