Archives

Toutes les nouveautés

Toutes les nouveautés

Toutes les nouveautés

En savoir plus

Tout savoir sur le bas de contention (infographie)


Du bas à varices au bas de compression

Nous avons réaliser cette infographie dans un seul but: mieux informer les français sur les maladies veineuses et l’efficacité thérapeutique du bas de contention (à plus proprement parlé, bas de compression) afin de responsabiliser les consommateurs qui bouderaient encore ce dispositif, lequel a bien changé depuis le “bas à varices” devenu aujourd’hui multi-forme (chaussettes, collants, bas…) et multi-usage (prévention, soin médical, bien-être, voyage, sport…).  



Infographie bas de contention



Copier/coller le code ci-dessous pour importer cette infographie sur votre site ou blog.

Retranscription de l'infographie : 

Une population cible encore largement sous-équipée : 

Les maladies cardio-vasculaires constituent aujourd’hui la deuxième cause de mortalité en France. L’insuffisance veineuse est la cinquième pathologie la plus fréquente chez les français. La compression veineuse est le premier dispositif de traitement des pathologies veineuses, favorisant une meilleure circulation du sang dans les veines et sa remontée vers le coeur. 

Une femme sur deux souffre de troubles veineux en France, pour un homme sur quatre. Soit 18 millions de personnes qui en souffrent. La moitié d’entre eux, soit 9 millions de personnes, devraient porter des bas de compression médical en France pour prévenir, soulager et guérir les pathologies engendrées (oedèmes, varices, gonflements, sensation de jambes lourdes…). Trois millions en portent, et 6 millions n’en portent pas encore alors qu’ils devraient en porter. 

Un véritable travail d’information, d’éducation et de responsabilisation des patients est nécessaire, dans lequel le médecin, le pharmacien, les fabricants et les autorités de santé public jouent tous un rôle essentiel. 

Raisons citées pour lesquelles les personnes portent des bas de compression: 

- Activité avec station debout prolongée: 51%

- Insuffisance veineuse héréditaire : 47%

- Immobilité prolongée suite à une opération : 39%

- Mauvaise circulation sanguine : 27%

- Âge : 23%

- Varices : 19% 

- Grossesse : 15%

- Voyage de plus de 4 heures : 13%

- Surpoids : 12%

- Pratique intensive d’un sport : 10%

Répartition des chaussants de compression par types de produits achetés: 

- Chaussettes de compression : 55%

- Bas de compression : 35%

- Collants de compression : 10%

Fausses idées reçues les plus courantes sur la contention : 

  1. “C’est pour les grands mères.” Faux ! Aujourd’hui des femmes et des hommes de tout âge en portent. 
  2. “Ce n’est pas pour les hommes.” Faux ! Ils sont 600 000 à en porter en France. 
  3. “Importable avec des chaussures ouvertes.” Faux ! Couleur chair, effet voile invisible, modèles pieds ouverts…
  4. “Ce n’est pas confortable.” Faux ! Fibres élastiques, thermorégulatrices, en soie, en coton… les fabricants innovent. 
  5. “Ce n’est pas sexy.” Faux ! Dentelle, motifs, transparence… les modèles empruntent les codes de la lingerie. 
  6. “C’est difficile à enfiler.” Faux ! Enfile-bas, cou-de-pied élargi…

Histoire et évolution de la contention : le “bas à varices” a bien changé !

  • Egypte antique : première utilisation connue de bandages serrés à des fins médicales
  • Années 1910s : développement des premières bandes de contention médicale
  • Années 1950s : développement des premiers bas médicaux de compression
  • Années 1970s : apparition des premiers bas médicaux transparents
  • Années 1990s : développement des premières chaussettes de compression pour le sport
  • Années 2000s : apparition des premiers bas pour le voyage testés cliniquement
  • Années 2010 : développement des bas, chaussettes, collants de compression de maintien pour le bien-être

Cette infographie a été réalisée en recueillant plusieurs sources d’information, à la fois internes (panel de consommateurs MesJambes) et externes (presse spécialisée, sites santé de référence, marques partenaires) afin de donner un regard neuf et le plus objectif possible sur l’impact des pathologies veineuses, sur l’équipement des populations cibles ainsi que sur les tendances du port des bas, chaussettes et collants de contention. 

Partager

Commentaires

    • Kampé Jean Pierre - mars 3, 2015

      Je viens de me procurer des bas de jarret depuis deux semaines suite à des oedèmes recidivants depuis 2007, qui vont du tibia aux tarses et métatarses, associés à une sensation de brulures sous les deux pieds . Au coucher, au retrait des bas, le constat est le suivant: atrophie des œdèmes, sauf autour des deux chevilles et persistance et exaspération de la sensation de brûlure sous les deux pieds. Je vous saurai gré de bien vouloir m'indiquer une attitude à observer pour finir ces effets collatéraux d'insuffisance veineuse. Entretemps, tout le diagnostic a conclu exclusivement sur les varices aux dépens des saphènes internes au niveau des pieds.

    • Sophie de MesJambes - mars 6, 2015

      Bonjour, tout dépend des produits que vous portez. Quelle marque, quel modèle, quelle classe de compression et quelle taille? Avez vous bien effectué la prise de mesure? Concernant la sensation de brûlure, nous vous conseillons de choisir des bas en coton ou en soie pour un respect optimal de la peau, surtout lorsqu'elle est sensible. Peut-être également que des semelles seraient un bon complément au port de bas médicaux, mais il est préférable de consulter un professionnel de santé pour faire un diagnostique plus complet et mieux vous orienter.

    • pelletier - mai 6, 2015

      Bonjour, Sur certains sites, on indique de nombreuses contre-indications absentes de votre site: -Artérites des membres inférieurs stade III et IV -Micro-angiopathie diabétique évoluée -Insuffisance cardiaque décompensée -Infections cutanées -Affections dermatologiques suintantes de la jambe. Pouvez vous confirmer cela, détailler si besoin et proposer des palliatifs. ?

    • Sophie de MesJambes - mai 7, 2015

      Bonjour nous nous efforçons de renseigner les indications et contre-indications sur tous les produits que nous référençons, notamment de manière automatique sur les produits de compression médicale. Ces mentions sont rappelées en dessous de chaque page produit dans la description. En cas de doute veuillez prendre contact avec nos orthopédistes-orthésistes (numéro de téléphone en haut du site, ou par mail info@mes-jambes.fr) ou directement avec votre médecin traitant. Bien à vous.

    • duval - janv. 27, 2016

      Bonjour, je suis allergique à la "gomme" qui permet aux bas de tenir sur la cuisse. Impossible de trouver la composition exacte de cette gomme afin de trouver des bas qui utilise d'autres composants. Je suis étonnée que rien ne soit précisé sur l'emballage non plus! Merci de m'informer.

    • Barbara de MesJambes - janv. 27, 2016

      Bonjour, De nombreux laboratoires proposent aujourd'hui des bandes hypoallergéniques qui empêche l'apparition de rougeurs, irritations et démangeaisons. On retrouve par exemple la bande Sensinnov des bas Diaphane chez Sigvaris, ou encore la bande Platinum des bas Séduction chez Mediven.

Laisser un commentaire

* Nom :
* E-mail :(Ne sera pas publié)
   Site :(Url avec http://)
* Commentaire :